"Il n'y a rien de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien."



Emmené à la sculture tout à fait par hasard (une amie avait besoin d'un "chauffeur-accompagnateur'....),
je suis maintenant complètement "accroc" à cette envie de transformer une matière brute en quelque chose qui,
tout en ne servant à rien,
donne d'une part à celui qui l'a créé l'impression d'être partie prenante dans la construction de la beauté du monde,
et d'autre part, à celui qui la regarde le sentiment d'établir un lien avec le "créateur".

Non, je ne me prends par pour (un) Dieu...

Je sculpte pour le plaisir. Le plaisir de sculpter en lui-même, mais aussi pour le plaisir de partager.


Car, pour moi, la sculpture est un partage. Partage de mes sentations et de mes sentiments.